Version PDF

Lu pour vous

15 juin 2018

Mortalité après chirurgie de pontage et angioplastie

Olivier VARENNE, Hôpital Cochin, Paris

Plusieurs études randomisées ont comparé angioplastie et chirurgie de pontage pour les patients avec maladie coronaire. Cependant, aucune des études, individuellement, n’avait la puissance suffisante pour montrer une différence de mortalité.

Cette métaanalyse a regroupé tous les patients inclus dans des études randomisées comparant chirurgie et angioplastie jusqu’à juillet 2017. Les patients devaient avoir des lésions pluritronculaires ou une sténose du tronc commun, ne pas avoir été revascularisés immédiatement après un STEMI, avoir reçu au moins un stent dans le groupe PCI (pas d’angioplastie au ballon seul) et avoir un suivi de plus de 1 an pour la mortalité toutes causes. Au total 11 études randomisées ont été incluses, comprenant 11 518 patients randomisés pour angioplastie (n = 5 753) ou pontage (n = 5 765). Au total 976 patients sont décédés durant un suivi moyen de 3,8 ans. Le score Syntax moyen des patients était 26,0 (± 9,5). La mortalité toutes causes à 5 ans était de 11,2 % après angioplastie et 9,2 % après chirurgie (HR : 1,20 ; IC95 % : 1,06-1,37 ; p = 0,0038). La mortalité à 5 ans différait entre les patients avec des atteintes plurivasculaires (11,5 % PCI vs 8,9 % chirurgie ; HR : 1,28 ; IC95 % : 1,09-1,49 ; p = 0,0019), en particulier chez les diabétiques (15,5 % vs 10,0 % ; p = 0,0004), mais pas chez les non-diabétiques (8,7 % vs 8,0 % ; 1,08, 0,86-1,36 ; p = 0,49). La mortalité à 5 ans était similaire entre les deux types de revascularisation pour les patients avec sténose du tronc commun (10,7 % PCI vs 10,5 % chirurgie ; 1,07, 0,87-1,33 ; p = 0,52), quel que soit le statut diabétique et le score Syntax. La chirurgie de pontage conserve un bénéfice en termes de mortalité par rapport aux revascularisations par angioplastie chez les patients pluritronculaires, en particulier les patients diabétiques. Il n’est pas observé de bénéfice de mortalité pour les patients avec sténose du TC traités par chirurgie. Head SJ et al. Lancet 2018 ; 391 (10124) : 939-48.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité