Version PDF

Lu pour vous

30 déc 2020

Arrêt cardiaque sans sus-décalage de ST à l’ECG : coronarographie ou immédiate ou non ?

Olivier VARENNE, Hôpital Cochin, Paris

Le bénéfice éventuel d’une coronarographie immédiate chez les patients survivant à un arrêt cardiaque extrahospitalier est toujours très débattu chez les patients sans sus-décalage du segment ST à l’ECG.

Dans l’étude PEARL interrompue précocement, seuls 99 patients ont été randomisés entre une coronarographie immédiate (≤ 120 min) ou une absence de coronarographie immédiate. La coronarographie immédiate révèle une lésion potentiellement responsable de l’arrêt cardiaque chez 47 % des patients. Au total, 14 % des patients du groupe coronarographie précoce avaient une occlusion coronaire aiguë. Le critère primaire, associant efficacité et sécurité, n’était pas différent entre les deux groupes de patients (55 % vs 46 % ; p = 0,64). Une coronarographie immédiate n’était pas associée à une amélioration de la survie (55 % vs 48 % ; p = 0,55). Cette étude de faible puissance ne suggère pas de bénéfice à la coronarographie immédiate chez les patients survivant à un arrêt cardiaque extrahospitalier et sans sus-décalage du segment ST à l’ECG. Kern KB et al. Circulation 2020 ; 142 (21) : 2002-12.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité