Version PDF

Éditorial

21 mar 2020

Le rodage a encore du sens

Arnaud LAZARUS, rédacteur en chef

Si les automobiles ne nécessitent plus de période de rodage avant de pouvoir appuyer librement sur l'accélérateur, il n'en est pas de même en médecine.

Changer ses pratiques, pour aller de l'hospitalisation classique vers la pratique d'activités interventionnelles en ambulatoire, nécessite une réflexion collective et la mise en place d'une nouvelle organisation, en se rodant de préférence avec des interventions simples comme la stimulation cardiaque conventionnelle. Une fois la nouvelle organisation bien en place se posera alors la question d'étendre la pratique ambulatoire à des gestes plus complexes, telle la resynchronisation cardiaque comme décrit dans ce numéro. Bonne réflexion. Arnaud LAZARUS

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité