Version PDF

Paramédical

30 mar 2021

La check list sécurité du patient en cardiologie interventionnelle

Monique LESPES, Hôpital Henri Mondor, Créteil

Dans le domaine de la santé, la sécurité du patient a pour objectif de réduire le nombre d’événements indésirables lié aux soins. On appelle événement indésirable tout accident inattendu qui perturbe ou retarde le processus de soin, ou influe directement sur la santé du patient. Ces événements peuvent être plus ou moins graves et plus ou moins évitables.

Le rapport de la National Academy of Medicine (NAM, anciennement IOM) To Err is Human : Building a Safer Health System, a démontré que la cause de ces événements est rarement liée au manque de connaissance des professionnels mais le plus souvent aux défauts d’organisation, d’absence de vérification, de coordination ou de communication. Le plus souvent ils résultent d’une carence de culture commune de sécurité(1). Depuis 2010, la Haute Autorité de Santé (HAS) a défini la checklist comme une pratique exigible prioritaire (PEP) dans le cadre de la certification de la HAS. En effet, cette procédure est susceptible d’intercepter et prévenir nombre d’événements indésirables associés aux soins en secteur interventionnel. Son principe repose sur les bonnes pratiques de sécurité d’une activité à risque se basant sur une liste de points critiques identifiés permettant de vérifier que les actions préventives préalablement définies ont bien été effectuées(2). Définition de la check-list Selon la HAS, la check-list sécurité du patient en secteur interventionnel est un partage des informations concernant le patient, permettant une vérification croisée de critères essentiels avant et après toute procédure. Ainsi, elle doit être effectuée par l’ensemble de l’équipe (médecins et paramédicaux), un coordonnateur est chargé de remplir le document qui sera validé et signé par le médecin au final afin que la procédure puisse avoir lieu (GO et NO GO). Si malgré un item important non conforme le médecin juge que la procédure peut avoir lieu, une justification écrite et signée est alors requise. En cas de prise en charge d’urgence (par exemple Samu), il importe d’essayer au maximum de recueillir des informations concernant le patient par tous les moyens (interrogatoire de la famille si elle est présente, fiche de renseignements du Samu). En cas d’absence totale de renseignements, certains items n’ayant pas pu être renseignés seront justifiés par l’équipe. À quoi sert-elle ? Bien utilisée, la check-list sécurité est une fiche sanitaire du patient. Avant l’examen Elle permet de renseigner les critères importants tels que l’identité du patient, l’examen prévu, le site opératoire, le consentement éclairé, les traitements (dont l’anticoagulation ou les traitements antiagrégants, etc.), les allergies, le jeûne, l’insuffisance rénale, le risque infectieux et de radiation (grossesse, par ex.), ainsi que l’équipement et le matériel de la salle. Après l’examen Elle détaille tous les critères essentiels de la procédure, notamment les événements indésirables, les prescriptions lors de l’examen, la traçabilité du matériel, l’archivage de l’examen, les données dosimétriques et de contraste et les transmissions. Elle améliore ainsi la transmission des informations essentielles concernant le patient tout en garantissant en permanence sa sécurité. La check-list est un outil simple et efficace des contrôles à effectuer afin d’améliorer le travail de l’équipe et la communication interprofessionnelle. Il ne s’agit pas de la remplir de façon systématique et passive et encore moins unilatérale. Elle doit être complétée par l’ensemble de l’équipe. Histoire de sa conception Il existait déjà une check-list pour le bloc opératoire et la radiologie interventionnelle mais aucune des deux n’était appropriée à la cardiologie interventionnelle. En effet, les items présents dans chacune de ces check-list ne correspondaient pas en totalité à la réalité d’une activité de salle de cathétérisme cardiaque : elles ne permettaient pas de « couvrir » tous les critères essentiels et étaient donc peu spécifiques à ce domaine. Pour celle du bloc opératoire les items de radiation et d’insuffisance rénale sont absents, pour celle de radiologie interventionnelle, les items de voie d’abord chirurgicale sont absents, et dans les deux le consentement éclairé n’est pas mentionné, tout comme la partie pédiatrie. Or, la HAS préconise, afin de favoriser une meilleure utilisation, de « l’adapter pour mieux l’adopter ». La check-list de bloc opératoire est un document socle générique mais afin d’améliorer son appropriation, on peut l’adapter à la spécificité de la discipline sous réserve de respecter les items du document de la HAS considérés comme essentiels et devant être vérifiés pour toute intervention. C’est dans ce contexte que le Collège des paramédicaux de la Société française de cardiologie (SFC) a effectué un travail sur une check-list sécurité du patient spécifique à la cardiologie interventionnelle concernant l’hémodynamique et la rythmologie. Plusieurs paramédicaux issus de divers horizons (public/privé, hôpital/clinique, CHU, etc.) se sont ainsi mis au travail en partageant leurs différents points de vue. Après 3 années de travail, une nouvelle check-list a été élaborée en tenant compte de la cohérence vis-à-vis de nos instances et tutelles, mais aussi d’autres critères : elle doit être simple à utiliser, fonctionnelle et adaptée à la réalité du terrain. Une fois ce travail réalisé, elle a été testée dans quelques services. Fin 2019, cette nouvelle checklist de cardiologie interventionnelle a été présentée au président du GACI (Groupe athérome coronaire et cardiologie interventionnelle de la SFC), puis après approbation, soumise à la présidence de la SFC qui l’a validée. Dernière étape, cette check-list (figure) a été envoyée à la HAS qui nous a répondu favorablement en nous félicitant de ce travail et nous autorisant à la diffuser largement par tous les moyens dont nous disposions (réseaux professionnels, carnets d’adresses, site internet, etc.). Figure. Check-list sécurité du patient validé par la SFC. Elle est maintenant disponible ainsi que son mode d’emploi pour favoriser son utilisation sur le site internet de la Société française de cardiologie(3).

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 14
  • >
publicité