Version PDF

J'ai lu pour vous

05 oct 2021

Resynchronisation cardiaque avec ou sans défibrillateur dans la cardiomyopathie non ischémique

Frédéric TREGUER, Trélazé

Cette métaanalyse de 7 études publiées entre 2014 et 2019 a évalué le bénéfice du défibrillateur sur la mortalité toutes causes chez 9 944 patients avec une cardiopathie non ischémique et éligibles à une resynchronisation cardiaque ; 6 865 patients étaient porteurs d’un défibrillateur avec resynchronisation versus 3 079 patients avec resynchronisation seule.

L’ajout du défibrillateur n’était pas associé à une réduction significative de la mortalité toutes causes : HR ajusté cumulé = 0,92 (IC 95 % : 0,83-1,03) entre les deux groupes. Des différences non significatives ont été notées en termes de survenue d’infection et de diminution de mortalité cardiaque dans le groupe avec défibrillateur : HR : 0,82 (IC 95 % : 0,29-2,20) et HR 0,68 (IC 95 % : 0,37-1,25), respectivement. Patel D et al. Circ Arrhythm Electrophysiol 2021 ; 14(6) : e008991.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité