Version PDF

Risque vasculaire et HDL : pas d'explication

Une nouvelle analyse des données des 17 802 patients inclus dans l’essai de prévention primaire JUPITER a confirmé les données des études épidémiologiques en mettant en évidence une relation hautement significative entre taux bas de HDL-C à l’inclusion et risque vasculaire. Puis, chez les patients...

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

03 jan 2011