publicité
Facebook Facebook Facebook Partager

Thérapeutique

Publié le 20 avr 2004Lecture 2 min

Échec partiel d’une statine - L’association ézétimibe-statine permet d’atteindre les objectifs chez 70 % des patients

C. DUPIN, Montréal

En pratique clinique, la majorité des patients justiciables d’un traitement hypocholestérolémiant n’atteignent pas les objectifs en termes de LDL-C qu’ont fixés les sociétés savantes européennes ou nord-américaines (17 % des malades en prévention secondaire avaient atteint l’objectif dans le Lipid Treatment Assessment Project aux États-Unis par exemple).

EASE : pourcentage de patients atteignant les objectifs NCEP ATP III en LDL-C (aucun patient à l’objectif à l’entrée). L'ézétimibe est un nouvel hypocholestérolémiant inhibant sélectivement l’absorption intestinale du cholestérol d’origine alimentaire et biliaire, dont le mode d’action est complémentaire de celui des statines qui inhibent la synthèse hépatique du cholestérol. Face aux échecs relatifs des statines pour atteindre les objectifs recommandés, il était donc logique de tester l’efficacité d’une association ézétimibe + statines. C’est l’étude qu’ont présentée Thomas Pearson et coll. lors du congrès annuel de l’Américan College of Cardiology à La Nouvelle-Orléans le 10 mars dernier.   L’étude EASE EASE (pour Ezetimibe Add-on to Statin for Effectiveness trial) a inclus 3 030 patients en échec thérapeutique relatif (objectifs non atteints en termes de LDL-C) malgré un traitement par une dose stable de statines. Les sujets ont été randomisés entre une association ézétimibe 10 mg/j + statines ou placebo + statines pendant 6 semaines. Les pa-tients recrutés étaient représentatifs par l’âge, le sexe et les facteurs de risque des malades habituellement traités par hypolipémiants et recevaient différentes statines à des doses choisies librement par leur praticien. Les résultats • Pour l’ensemble du groupe, à la 6e semaine, le LDL-C a diminué de 25,8 % en moyenne sous ézétimibe + statine contre 2,7 % sous placebo + statine (p < 0,001). • De plus, 71 % des sujets ont atteint leur objectif NCEP ATP III en LDL-C sous ézétimibe + statine contre 20,6 % sous placebo + statine (p < 0,001). • Les résultats étaient comparables quels que soient l’âge, le sexe, l’ethnie, la statine prescrite ou sa dose, les risques cardio-vasculaires, l’existence d’un diabète ou d’un syndrome métabolique. • Dans le même temps, les taux de triglycérides, de HDL-C, de non-HDL-C et d’apolipoprotéine B ont évolué de façon plus favorable sous ézétimibe que sous placebo (p < 0,001 pour tous les items). • La tolérance, en particulier hépatique ou musculaire, de l’ézétimibe a été comparable à celle du placebo, ce qui confirme les essais antérieurs conduits avec cette nouvelle molécule. Ces résultats, obtenus dans les conditions de la pratique quotidienne, confirment l’Autorisation de Mise sur le Marché européenne qu’a obtenue l’ézétimibe il y a quelques mois. L’ézétimibe a deux indications privilégiées : - en association avec les statines chez les patients qui ne sont pas contrôlés d’une manière appropriée par une statine seule ; - en monothérapie quand le traitement par statine est inapproprié ou mal toléré.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Version PDF

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 48
publicité

Vidéo sur le même thème

publicité