Version PDF

Lu pour vous

20 juin 2019

Soyons vigilants !

Jimmy DAVAINE, CHU Pitié-Salpêtrière, Paris

Le burnout est un ensemble de symptômes liés au travail comprenant la dépersonnalisation, l’épuisement émotionnel et la diminution de l’accomplissement personnel.

Il induit une baisse de la productivité et une dépression. Il a été identifié comme étant plus fréquent chez les résidents américains que dans la population générale. Un questionnaire anonyme a été envoyé à tous les internes en chirurgie vasculaire américains présentant des scores et échelles validés de burnout. Il s’agissait d’analyses uni- et multivariées. Résultats Au total, il y a eu 177 réponses obtenues sur 514 (34 %). Dans le quartile supérieur, le burnout était significativement associé à la présence de symptômes dépressifs, de stress élevé, à moins de soutien social, moins d’efficacité (auto-perçue) et un excès d’heures supplémentaires (> 80 h/mois). Dans ce quartile, les internes étaient moins susceptibles de refaire le même choix professionnel si l’occasion leur était donnée. Surtout, l’absence de « mentor » était identifiée comme significative à la fois dans le quartile supérieur et dans le quartile inférieur (facteur protecteur). L’existence même de ce travail souligne la réalité préoccupante de cette souffrance au travail dans notre spécialité que d’aucuns auraient pu croire épargnée. Cette étude fait résonnance avec la sombre actualité récente en France. Mais que faire ? Le mentorship semble important, c’est peut-être là une piste concrète et notre rôle : être vigilants vis-à-vis des plus jeunes. Janko MR, Smeds MR. J Vasc Surg 2019 ; 69 : 1233-42.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité