Version PDF

Recommandations

14 mar 2020

SCVE et Covid-19

Eric STEINMETZ, Secrétaire général de la Société de chirurgie vasculaire et endovasculaire (SCVE)

Avec la crise du Covid-19, totalement inédite dans son ampleur géographique et dans la menace qu’elle fait planer sur les patients et les soignants, il est de notre responsabilité de déterminer quels patients vont nécessiter à court terme un geste interventionnel et vont en tirer bénéfice.
L’objectif habituel de revascularisation d’un territoire ischémique ou d’exclusion d’un segment artériel fragilisé est mis en balance avec le risque de contamination au cours d’une hospitalisation, conventionnelle ou ambulatoire, a fortiori s’il nécessite un séjour en soins intensifs ou en réanimation.
Dans l’ambiance actuelle, entre les mesures de protection raisonnées et le catastrophisme, nous proposons des recommandations qui ne sauraient être opposables mais qui doivent aider les collègues et les décideurs dans la hiérarchisation des choix thérapeutiques.
Bon courage pour les semaines à venir.

Recommandations SCVE, Collège, CNU et CNP de Chirurgie Vasculaire pour l’organisation de l’activité opératoire en période de crise Covid-19 Face à la montée en charge de l’épidémie du coronavirus, il est demandé aux établissements de santé de préserver leurs capacités de réanimation pour les patients qui le requerraient. En conséquence, chaque spécialité doit réaliser une priorisation permettant d’identifier les interventions requérant un séjour en réanimation postopératoire qui peuvent être reportées, sans préjudice important pour le patient. Logiquement, toute chirurgie fonctionnelle et/ou non urgente doit être reportée (traitement endovasculaire des claudicants, traitement des varices, chirurgie des carotides asymptomatiques, etc.) dans un délai qui ne peut être estimé à l’heure actuelle. Un conseil scientifique regroupant des représentants de la SCVE, du Collège, du CNP et du CNU, s’est réuni et propose la liste suivante des indications opératoires qui doivent être maintenues, dans la mesure des possibilités de chaque centre :  1. Urgences ischémiques : des membres inférieurs (ischémie aiguë, ischémie critique), viscérales (angor mésentérique, sténoses des artères rénales compliquées (OAP flash, insuffisance rénale qui s'aggrave), sténoses des artères carotidiennes symptomatiques.  2. Urgences hémorragiques : traumatologie vasculaire, hémorragie active, anévrisme aortique ou périphérique rompu ou symptomatique à risque de rupture.  3. Anévrismes de l'aorte volumineux ou rapidement évolutif, et dissection aortique compliquée, faux anévrisme.  4. Accès pour hémodialyse : complications des abords vasculaires pour hémodialyse (préjudice important en cas de perte d'abord et risque que ces patients encombrent inutilement des STC, nécessité de création rapide d'un abord vasculaire pour les néphrologues).  5. Urgences septiques : lésions nécrotiques et/ou septiques des membres, infections de prothèses artérielles, anévrismes septiques.   le 14 mars 2020 Secrétariat de la SCVE 22, rue de Charonne - 75011 PARIS Tél. : 01.58.30.70.97 Port. : 06.38.59.79.00 E-mail : secretariat@vasculaire.com Site : www.vasculaire.com

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité