Version PDF

Lu pour vous

15 oct 2019

Nouvelle génération d’endoprothèses aortiques : les résultats sont meilleurs

Jimmy DAVAINE, CHU Pitié-Salpêtrière, Paris

Les nouvelles générations d’endoprothèses aortiques ont apporté leur lot d’améliorations avec pour objectif la réduction des migrations, des endofuites, des réinterventions et des conversions. Ces nouvelles performances doivent être évaluées. C’est l’objectif du registre ENGAGE (Endurant Stent Graft Natural Selection Global Postamrket Registry). Les résultats reflètent la « vraie vie », c’est-à-dire le non-respect fréquent des instructions d’utilisation (IFU) (tableau). Exit aussi le lissage inhérent aux essais randomisés. Au total 1 263 patients ont été inclus dans 79 centres, 30 pays et 6 continents.

Résultats Le taux d’indemnité d’endofuites de type 1 était de 95,2 % à 5 ans, une migration était notée, 6/779 (0,8 %) conversions et 2/779 (0,3 %) ruptures. L’indemnité de réintervention était de 84,3 % à 5 ans. Conclusion/Discussion Les auteurs suggèrent une amélioration des résultats par rapport aux anciennes générations d’endoprothèses. Les chiffres de décès liés à l’anévrisme ou à la rupture sont similaires par rapport aux études plus anciennes, le taux d’absence d’endofuites à 5 ans reste considérable (68,6 %). Le taux d’imagerie de suivi est de 73,7 %, posant la question du devenir exact des patients non suivis. Néanmoins, ces chiffres sont extrêmement instructifs car ils reflètent au mieux la pratique. Teijink JAW et al. Eur J Vasc Endovasc Surg 2019 ; 58 (2) : 175-81.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité