Version PDF

Au coeur du vasculaire

20 déc 2019

Groupe athérome et cardiologie interventionnelle de la Société française de cardiologie (GACI)

Philippe COMMEAU, Marseille

Le groupe de travail s'organise autour d'un bureau constitué de 8 membres (président, président sortant, 3 cardiologues du secteur public dont au moins 1 praticien de CHU et au moins 1 praticien des CHG ESPIC, 3 cardiologues du secteur libéral, tous membresde la Société française de cardiologie (SFC). Le bureau est renouvelé tous les 2 ans. Le président est élu par les membres du Bureau avec une alternance public-libéral, les membres du bureau par les membres inscrits du groupe après appel à candidature. Le bureau accueille deux jeunes cardiologues interventionnels issus du Collège des cardiologues en formation (CCF) cooptés et ayant une fonction consultative.

Le GACI rassemble actuellement près de 1 100 cardiologues, publics et privés, pratiquant les explorations hémodynamiques et angiographiques, notamment coronaires, mais également structurelles ainsi que tous les actes thérapeutiques percutanés. Très tôt créé après l’apparition des méthodesd’exploration intracardiaque – hémodynamique, angiographie et coronarographie –, le groupe s’est véritablement développé avec l’avènement et l’essor de la cardiologie interventionnelle. Innovation, évaluation et validation Par ses travaux novateurs, ses essais prospectifs et ses larges registres, le GACI a grandement contribué aux progrès de l’angioplastie coronaire, périphérique et valvulaire : premières réalisations mondiales de Rotablator®, de valvuloplasties aortiques et d’implantations de prothèses aortiques, définition et validation du traitement médicamenteux de prévention dans les thromboses d’endoprothèse, validation des endoprothèses dans certaines indications aux techniques d’implantation. Innovation, évaluation et validation appartiennent aux objectifs scientifiques du GACI qui, à ce titre, est l’un des partenaires des tutelles dans les missions d’expertise et d’évaluation de la discipline interventionnelle. Le bureau du GACI et son président sont sollicités très fréquemment par : – les agences régionales de santé (ARS) : expertise sur les demandes d’autorisation de plateau technique, expertise d’activité des centres ; – la Direction générale de l’offre de soins (DGOS) : refonte des autorisations d’activité interventionnelle sous imagerie ; – la Haute autorité de santé (HAS) : accréditations ; – la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM) : pertinence des soins. Les registres Dans le cadre du développement d’une démarche de qualité, le GACI travaille au sein de la SFC au développement du registre national des actes coronaires diagnostiques et interventionnels afin de permettre une description précise de la pratique nationale (registre France PCI). Il collabore activement au fonctionnement et au développement du registre France TAVI. La formation continue Le groupe a également pour but d’assurer la formation continue de ses membres et la promotion des jeunes cardiologues interventionnels. Dans cet esprit, il coopère avec le DIU de cardiologie interventionnelle depuis sa création. Le GACI réunit ses membres à l’occasion : • De son congrès annuel (rencontres TUCGIHP-GACI) ayant lieu cette année du 1er au 2 avril 2020 à Paris (Pavillon Chesnaie du Roy). • Des trois journées des groupes de travail de la SFC (Hiver - Printemps - Automne). • De manifestations nationales et internationales organisant une session GACI (High Tech, EuroPCR, APPAC, CFCI, GRCI, TCT).

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 2
  • >
publicité