publicité
Facebook Facebook Facebook Partager

Lu pour vous

Publié le 30 nov 2008Lecture 1 min

Traitement interventionnel versus conservateur chez les femmes présentant un SCA sans sus-décalage de ST

O. VARENNE, Hôpital Cochin, Paris

Ce travail est une métaanalyse de 8 essais randomisés ayant inclus 3 075 femmes (âge moyen 64 ans) et 7 075 hommes (âge moyen 61 ans). Les femmes ont plus de comorbidités que les hommes et plus souvent des coronaires indemnes de sténose (24 % vs 8 % ; p < 0,001). Le risque relatif d’événements cardiaques (MACE) est de 0,81, donc en faveur d'une stratégie interventionnelle versus une stratégie conservatrice chez les femmes (IC 95 % : 0,65-1,01). 

Parmi les femmes qui ont une élévation de la troponine, une stratégie interventionnelle réduit le risque d’événements ischémiques de 33 %. Par contre, chez les femmes avec SCA sans élévation de la troponine, une stratégie interventionnelle ne réduit pas significativement le risque d’événements. Les femmes avec SCA à haut risque (élévation de la troponine) tirent autant bénéfice d’une stratégie interventionnelle que les hommes.  La stratégie interventionnelle est donc recommandée chez les femmes présentant un syndrome coronaire aigu sans sus-décalage de ST, en particulier en cas d'élévation de la troponine. M. O’Donoghue et al. JAMA 2008 ; 300 : 71-80.  

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Version PDF

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 94
publicité