Version PDF

Lu pour vous

25 mar 2020

Saignements au cours des infarctus du myocarde : données actuelles

Olivier VARENNE, Hôpital Cochin, Paris

Le registre SWEDEHEART est un registre national suédois.

Les patients avec infarctus aigu (n = 371 431) enrôlés dans ce registre entre 1995 et mai 2018 ont été sélectionnés pour analyse de leur risque de saignement intrahospitalier et à 1 an. Le taux de saignements intrahospitaliers a augmenté de 0,5 à 2 % (2005/2006) avant de discrètement diminuer pour atteindre un plateau à 1,3 % à la fin de la période d’étude. Les saignements extrahospitaliers ont augmenté de 2,5 à 3,5 % pour atteindre 4,8 % à la fin de la période d’étude. L’augmentation du risque de saignement était parallèle à l’augmentation des stratégies de reperfusion invasives, des doubles traitements antiplaquettaires, des antiplaquettaires plus puissants, alors que la réduction de ce risque entre 2007 et 2018 était parallèle à l’implémentation de stratégies de réduction des saignements. Durant la même période, les taux de re-IDM ont diminué de 2,8 % à 0,6 % et ceux des IDM extrahospitaliers de 12,6 % à 7,1 %. Durant ces 20 dernières années, les modifications des stratégies de revascularisation des IDM en phase aiguë sont associées à une augmentation du risque de saignement mais également à une réduction des événements ischémiques.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité