publicité
Facebook Facebook Facebook Partager

Lu pour vous

Publié le 15 oct 2023Lecture 1 min

No-reflow durant angioplastie pour STEMI

Olivier VARENNE, Hôpital Cochin, Paris

La stratégie optimale de prise en charge des patients présentant un phénomène de no-flow au cours de l’angioplastie primaire de STEMI demeure mal définie. L’étude TOTAL vise à étudier l’effet d’une thromboaspiration dans le sous-groupe de patients de l’essai TOTAL présentant un phénomène de no-flow.

Dans l’étude TOTAL, 10 732 patients avaient été inclus pour une comparaison entre thromboaspiration et absence de thromboaspiration. Cette sous-étude inclue 1 800 patients, chez qui un no-reflow est survenu chez 10,7 % (n = 95/891) des patients du groupe thromboaspiration et 11,1 % (n = 101/909) dans le bras angioplastie seule (p = 0,76). De façon intéressante, chez les patients traités par stenting direct, ceux du groupe thromboaspiration avaient moins de no-reflow (5,1 % vs 9,7 % ; RR : 0,50 ; IC95 % : 0,26-0,96). Chez les patients non traités par stenting direct, aucune différence de no-reflow entre les deux groupes. Par ailleurs, un no-reflow augmente significativement le risque d’événements cardiovasculaires (décès cardiaque, IDM, choc cardiogénique ou insuffisance cardiaque NYHA IV) à 1 an (RR : 1,70 ; IC95% : 1,13-2,56 ; p = 0,01). Chez les patients avec STEMI traités en angioplastie primaire, une thromboaspiration ne réduit pas le risque de no-reflow mais semble synergique avec le stenting direct. Le no-reflow reste associé à une péjoration du pronostic. D’Entremont MA et al. EuroInterv 2023 ; doi: 10.4244/EIJ-D-23-00112.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Version PDF

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 94
publicité