Version PDF

Carte postale

25 oct 2021

À la découverte de la salle de cathétérisme cardiaque de l’Institut de Cardiologie d’Abidjan

R. N’GUETTA, A. EKOU, H. YAO, I. KOUAMÉ, R. SEKA ,Institut de Cardiologie d’Abidjan, Côte d’Ivoire

La cardiologie interventionnelle s’est imposée au fil des années comme un outil incontournable dans la prise en charge de la maladie coronaire, et notamment de sa forme la plus grave représentée par les syndromes coronariens aigus (SCA).

En Afrique sub-saharienne, les preuves de l’émergence des SCA en pratique sont rapportées depuis quelques années(1,2). Cependant, la mise en oeuvre de l’angioplastie coronaire reste un défi car elle est peu accessible et il existe encore très peu de centres de cardiologie interventionnelle. La Côte d’Ivoire est un des rares pays en Afrique sub-saharienne où l’angioplastie coronaire est pratiquée en routine, malgré les difficultés organisationnelles et structurelles. Notre centre de cardiologie interventionnelle est au sein de l’Institut de Cardiologie d’Abidjan (figure 1) qui est l’hôpital public de référence pour la prise en charge des maladies cardiovasculaires. C’est un hôpital hospitalo-universitaire qui regroupe toutes les activités nécessaires à la prise en charge des affections cardiovasculaires de l’adulte et de l’enfant à savoir la consultation, les explorations non invasives, la cardiologie interventionnelle, la rythmologie, les soins intensifs et la chirurgie cardiovasculaire. La première angioplastie coronaire a été réalisée à l’Institut de Cardiologie d’Abidjan le 27 avril 2010, chez un patient ayant présenté un SCA avec sus-décalage persistant du segment ST en territoire antérieur. Nos premiers résultats sont encourageants, même si notre centre a encore un petit volume d’activités avec moins de 250 angioplasties par an. Les résultats angiographiques immédiats sont satisfaisants dans la majorité des cas avec un taux de succès de 97 %(3). Les complications et la mortalité périprocédurale sont faibles, comparables à celles observées en occident. Ces premiers résultats montrent que dans notre centre de petit volume d’activités, l’angioplastie est réalisable avec sécurité, comme déjà prouvé dans des pays développés(4,5). L’angioplastie primaire est actuellement en pleine croissance dans notre centre(6) du fait de la réduction des délais d’admission et de la vulgarisation des outils diagnostiques. Notre salle de cathétérisme cardiaque est équipée d’un système General Electric Healthcare Innova™ IGS 530 (figure 2) installé en novembre 2016. L’équipe médicale est composée de trois cardiologues interventionnels séniors formés à l’école française (figure 3 ; Pr Roland N’Guetta, Drs Arnaud Ekou et Hermann Yao). L’équipe paramédicale composée de trois infirmiers diplômés d’état et d’un technicien d’imagerie médicale est coordonnée par Mme Mariam Samandé.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité