Version PDF

Lu pour vous

Publié le 30 déc 2021Lecture 1 min

Alirocumab après syndrome coronaire aigu

Olivier VARENNE, Hôpital Cochin, Paris

Le bénéfice des statines chez les patients insuffisants cardiaques n’est pas documenté. Ce travail s’est intéressé aux patients insuffisants cardiaques de l’étude ODISSEY OUTCOMES qui comparait l’alirocumab, inhibiteur de PCSK9, à un placebo au décours d’un syndrome coronaire aigu (SCA).

Parmi les 18 924 patients avec un SCA récent et traités par statines (dose maximale tolérée), les MACE ont été comparés rétrospectivement chez les patients avec et sans insuffisance cardiaque. Au total, 2 815 (15 %) patients avaient de l’insuffisance cardiaque. L’alirocumab a réduit le taux de cholestérol-LDL et de lipoprotéine Lp(a) de façon similaire dans les deux groupes de patients. Dans la population générale, l’alirocumab a réduit le risque de MACE de 15 % (p = 0,0001). Cet effet bénéfique ne se retrouve pas chez les patients insuffisants cardiaques (RR : 1,17 ; IC 95 % : 0,97- 1,40 ; p interaction = 0,0001). L’alirocumab ne réduit pas non plus les réhospitalisations pour insuffisance cardiaque. Les patients avec insuffisance cardiaque, ne bénéficient pas des anti-PCSK9 après un syndrome coronaire aigu. White HD et al. Eur Heart J 2021 ; doi: 10.1093/eurheartj/ehab804.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité