Version PDF

Éditorial

Publié le 02 juin 2022Lecture 1 min

Anticoagulation préopératoire : prothèses et ablations, même combat !

Arnaud LAZARUS, rédacteur en chef

Dans le monde d’avant, on stoppait un traitement anticoagulant oral avant l’implantation d’une prothèse rythmique.

Puis les études BRUISE CONTROL ont démontré que poursuivre ces médicaments sans interruption était préférable, y compris avec les nouveaux anticoagulants. L’histoire se répète avec l’ablation de fibrillation atriale. Après l’époque des relais et interruptions de traitement préablation, on tend vers l’absence d’arrêt de ces médicaments avant la procédure, même si les pratiques sont encore hétérogènes suivant les centres. Bonne lecture, A. LAZARUS Rédacteur en chef

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité