Version PDF

Maladie coronaire : faut-il contrôler étroitement la PA ?

Une étude d’observation a suivi 6 400 patients atteints d’un diabète et d’une maladie coronaire avérée et ayant tous participé à l’essai contrôlé multicentrique INVEST ( International Verapamil SR-Trandolapril Study ). Trois groupes ont été constitués : (1) contrôle strict : PAS < 130 mmHg ; (2...

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

03 jan 2011