Version PDF

HTA

15 fév 2011

Les Journées de l’hypertension artérielle - Vaisseaux

M. AZIZI, Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris

JHTA

• Lopez-Andres (Nancy) a étudié la cardiotrophine-1 (CT-1) comme déterminant de la rigidité artérielle et de l’épaisseur vasculaire. À côté de ses effets cardiaques, la cardiotrophine-1 est une cytokine appartenant à la famille de l’interleukine 6. Elle exerce des effets prolifératifs et sécrétoires dans les cellules musculaires lisses. L’administration de cardiotrophine-1 recombinante à des rats normotendus ne modifie pas la pression artérielle. En revanche, elle réduit le débit cardiaque ainsi que la vélocité de l’onde de pouls comparativement à un groupe témoin. Les rats traités par cardiotrophine-1 ont une augmentation de l’épaisseur de la média et de son contenu en collagène. Les animaux ayant une inactivation du gène de la cardiotrophine-1 ont une augmentation du wall stress et une diminution de l’épaisseur de la média et de son contenu en collagène réduits comparés à des animaux sauvages. Ainsi, chez des animaux normotendus recevant de la cardiotrophine-1, on observe une altération de la fonction cardiaque et de la fonction vasculaire caractérisées par l’augmentation de la rigidité artérielle, une augmentation de l’épaisseur de la média et de la matrice extracellulaire. Ces données montrent que la cardiotrophine-1 est un acteur important dans la rigidité artérielle et le couplage cardiovasculaire. • Bricca (Lyon) a étudié les marqueurs biologiques de l’extension et de l’évolutivité de la maladie athéromateuse, par analyse du transcriptome obtenu à partir de la plaque d’athérosclérose et de la paroi artérielle macroscopiquement intacte à distance de la lésion (32 pièces d’endartériectomie carotidienne obtenue chez 32 patients hypertendus). L’analyse différentielle de l’expression entre la zone athéroscléreuse et la zone saine permet de montrer que l’ARN messager du transporteur d’acide gras FABP4 (fatty acid binding protein 4) est le plus constamment surexprimé dans la zone athéroscléreuse. FABP4 est habituellement exprimé par les adipocytes et les macrophages. FABP4 n’est pas détectable lorsque les cellules musculaires lisses en culture ont un phénotype contractile alors que dans celles qui ont acquis un phénotype adipocytaire, FABP4 est présent en quantité abondante. La mesure de FABP4 dans le plasma pourrait représenter un marqueur secondaire de l’intensité de l’extension du processus athéroscléreux.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

publicité
publicité