Version PDF

La lettre du GACI

25 mar 2020

Le mot du président

Guillaume CAYLA, président du GACI

À l’occasion de ce nouveau numéro, nous souhaitons vous présenter le nouveau bureau du GACI, avec ses différents membres élus pour les deux prochaines années. L’action de ce bureau se fera dans le prolongement du très gros travail réalisé par le bureau précédent sous l’impulsion de son président, Philippe Commeau.

Le GACI de la SFC Il représente l’ensemble des cardiologues interventionnels français publics ou privés, soit environ 1 000 cardiologues répartis sur 200 centres sur l’ensemble territoire français. La démographie médicale dans notre profession est un enjeu capital. En effet, la moyenne d’âge des cardiologues interventionnels est de 48 ans avec un tiers d’entre nous qui ont plus de 55 ans. Le nombre de postes de nouveaux cardiologues interventionnels formés annuellement est maintenant fixé par la réforme du troisième cycle à 43 médecins. Ce chiffre ne sera probablement pas suffisant au vu de l’extension de nos activités et de notre pyramide des âges. Nous avons donc pour objectif durant ce mandat d’évaluer avec plus de précision le nombre de cardiologues interventionnels nécessaires à former dans l’avenir. Nous poursuivrons donc le travail démographique engagé en 2018 par Pascal Motreff et Philippe Commeau sur ce problème capital pour notre discipline. Les travaux de recherche Ils ont une place capitale dans l’activité du GACI. L’année 2020 sera très importante pour nos deux plus grands registres nationaux. • France PCI Le registre continuera à se déployer sur le territoire avec l’arrivée cette année de la région Rhône Alpes ainsi que plusieurs autres grands centres de cardiologie interventionnelle. De nombreuses publications, réalisées à partir de cette base de données de grande qualité sont en cours et montrent toute l’utilité des registres pour évaluer et améliorer nos pratiques pour le bien de nos patients. Nous devons continuer à fédérer les centres français dans ce projet aussi ambitieux que fondamental. L’avenir de nos pratiques et de nos relations avec les tutelles de santé en dépendent. • France TAVI V2 Une nouvelle version de France TAVI V2 se met actuellement en place dans les tous les centres TAVI. Elle va permettre de simplifier considérablement les suivis dans le cadre de ce registre. Les données d’inclusion seront directement collectées via le logiciel métier qui génère le compte rendu, puis le suivi des événements cliniques sera totalement automatisé. Suivi rendu possible grâce au chaînage entre le registre France TAVI et les bases de données de la Sécurité sociale (SNDS). À côté des nombreux registres GACI en cours, deux nouveaux registres devraient aussi se mettre en place, le registre France LILI sur la lithotripsie intracoronaire et France FOP le registre national de la fermeture de FOP. L’éducation et la formation Le GACI a aussi un rôle important dans l’éducation et la formation en synergie avec le DIU de cardiologie interventionnelle, ce travail sera poursuivi pendant ce mandat. Les congrès sont un outil de formation : le congrès du GACI aura lieu cette année du 15 au 16 septembre à Paris à l’occasion des rencontres TUC GACI GIHP, reporté à cause de la pandémie liée au covid-19. Le GACI sera aussi présent dans tous les congrès français de cardiologie interventionnelle à travers des sessions pédagogiques mais aussi à l’international avec des sessions GACI à l’EuroPCR : cette année une session sur le TAVI est prévue avec nos collègues anglais. Nous travaillerons sur le rapprochement entre le GACI et son équivalent européen l’EAPCI et son excellent congrès annuel l’EuroPCR qui devrait avoir lieu à Paris et pour lequel la participation française devra être toujours plus importante. Mieux faire connaître le GACI à l’international sera une réelle préoccupation de ce bureau et nous allons tenter encore et toujours d’en améliorer la communication. Enfin, le GACI restera l’interlocuteur privilégié avec les autorités de santé (HAS, DGOS) pour toutes les questions qui touchent notre discipline.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 6
  • >
publicité