Version PDF

Il ne faut pas prendre de vacances, surtout à Noël

Mohammad MA et coll. BMJ 2018 ; 363 : k4811

Une étude norvégienne a repris les données concernant 283 014 cas d’infarctus myocardique (IDM) afin d’analyser l’influence d’événements extérieurs, par exemple des stress émotionnels, l’activité physique, des modifications du mode de vie, le rythme circadien ou les périodes de vacances comme de...

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

05 mar 2019