publicité
Facebook Facebook Facebook Partager

J'ai lu pour vous

Publié le 05 déc 2022Lecture 1 min

Radio-ablation des tachycardies ventriculaires

William ESCANDE, Saint-Denis

Il s’agit d’une étude rétrospective sur 17 patients (67 ± 13 ans ; H : 76,5 % ; CPI : 59 % ; FEVG : 33,7 ± 9,7 %) traités par radioablation stéréotaxique de tachycardie ventriculaire (TV) dans un contexte d’orage rythmique, après échec (n = 14) ou contre-indication (n = 3) à l’ablation par radiofréquence.

Après un suivi médian de 12,5 mois, il a été observé une réduction significative de la charge en TV de -91 % (IC 95 % : 78-103 ; p < 0,05). Chez 5 patients présentant des TV incessantes, le délai d’efficacité était retardé et hétérogène, de 1 à 7 semaines après la radioablation. Chez 12 autres patients avec une charge en TV moindre, plus de 50 % ont présenté des récurrences dans les 6 premières semaines. Les récurrences tardives étaient fréquentes : à 1 an 36 % ont reçu au moins une SAT et/ou choc, avec des cycles de TV plus longs. Aucune complication immédiate ou atteinte coronaire n’a été observée. Ninni S et al. Circ Arrhythm Electrophysiol 2022 ; doi: 10.1161/CIRCEP.122.010955.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Version PDF

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 33
publicité