publicité
Facebook Facebook Facebook Partager

J'ai lu pour vous

Publié le 01 juin 2022Lecture 1 min

Électroporation : résultats de l’étude PULSED AF

Julien RISCHARD, Paris

L’étude a inclus de façon prospective 38 patients présentant une fibrillation atriale paroxystique (92 %) ou persistante pour subir une isolation des veines pulmonaires en utilisant un cathéter d’ablation par électroporation (figure) ; 24 % ont subi l’intervention sous sédation consciente et le reste sous anesthésie générale.

L’isolation des veines pulmonaires a été possible dans 100 % des cas et aucun événement indésirable lié au cathéter n’a été rapporté. Dans près de la moitié des cas, une stimulation phrénique a été observée lors de la thérapie. Cependant, aucune lésion phrénique n’a été constatée. Lorsqu’une sonde thermique œsophagienne était positionnée, aucune élévation significative de température n’a été observée. Verma A et al. Circ Arrhythm Electrophysiol 2022 ; 15(1) : e010168. doi: 10.1161/CIRCEP.121.010168.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Version PDF

Articles sur le même thème

  • 2 sur 32
publicité