Version PDF

J'ai lu pour vous

25 oct 2019

Association entre mutation tronquante de la titine et risque de mort subite

Margaux ALAZARD, Paris

Étude rétrospective multicentrique sur 117 patients avec CMD non ischémiques implantées d’un DAI (en excluant laminopathies, valvulopathies et cardiopathies congénitales).

Après un suivi moyen de 4 ans, la présence d’une mutation tronquante de la titine était associée à un risque 4,9 fois plus élevé de thérapies appropriées, et 3 fois plus élevé de choc, indépendamment de la présence d’une fibrose à l’IRM. Plusieurs études mettent en cause l’indication du DAI dans la population hétérogène des CMD à coronaires saines, l’identification de mutation à haut risque de mort subite permet de donner un argument supplémentaire pour le choix du DAI dans cette sous-population. Corden B et al. JAMA 2019 ; 2 : e196520.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité