Version PDF

Diabéto-Cardio

08 juin 2021

L’index glycémique et la charge glucosée élevés sont des facteurs universels de risque de mortalité et de maladies cardiovasculaires !

Jean-Louis SCHLIENGER, Strasbourg

Il y a exactement 40 ans DJA Jenkins de Toronto a popularisé l’index glycémique (IG) – et son corollaire, la charge glycémique –, conçu dans le sillage de l’hypothèse de Burkitt qui postulait que la consommation de fibres prévenait les maladies métaboliques et cardiovasculaire en ralentissant l’absorption des glucides. Depuis, l’index glycémique est enseigné dans les facultés et utilisé par les diététiciens mais son impact réel sur la santé demeure encore controversé au prétexte, entre autres, que les études épidémiologiques n’ont pas valeur de preuve et ce, d’autant plus qu’elles n’ont été effectuées que dans des pays développés.

Cette nouvelle étude pilotée par le même DJA Jenkins évalue les relations entre l’index glycémique et les maladies cardiovasculaires et la mortalité toutes causes dans la cohorte internationale Prospective Urban Rural Epidemiology (PURE). Pas moins de 137 851 participants âgés de 35 à 70 ans de 20 pays des cinq continents dont 4 pays à haut niveau de revenus, 11 pays à revenus intermédiaires et 5 pays à faible revenu ont été inclus. Les données démographiques, socio-démographiques, le mode de vie et les antécédents ont été colligés et complétés par un examen clinique. Un questionnaire de fréquence alimentaire adapté à chaque pays a précisé la consommation de 7 catégories d’aliments glucidiques définies par l’index glycémique. Les participants ont été classés en fonction de la présence ou de l’absence de maladies cardiovasculaires préexistantes. Le critère de jugement principal est un index composite regroupant les décès toutes causes et les événements cardiovasculaires survenus pendant une durée médiane de 9,5 ans. Le risque relatif de survenue du critère de jugement index en fonction de l’index glycémique et de la charge glycémique a été calculé au moyen d’une analyse multivariée de Cox. Le critère composite d’évaluation a été observé chez 14 075 participants (8 780 décès dont 3 229 décès cardiovasculaires). La comparaison du quintile supérieur d’index glycémique au quintile le plus bas met en évidence une relation positive dans la population totale, chez les sujets ayant des antécédents cardiovasculaires (RR = 1,51 ; IC 95% 1,25-1,82) ainsi que chez ceux qui n’en ont pas (RR = 1,21 ; 1,11-1,34). Une association du même type est retrouvée avec la mortalité cardiovasculaire et non cardiovasculaire. L’association est significativement plus forte lorsque l’IMC est élevé (p < 0,01) (figure). Une association comparable est décrite avec la charge glycémique. Les associations observées ne diffèrent que peu selon l‘origine géographique des participants. Figure. Association entre l’index glycémique et les événements cardiovasculaires et la mortalité selon que les sujets sont de poids normal ou en surpoids. Cette étude multicentrique menée dans des pays ayant des statuts économiques et des habitudes alimentaires différents est remarquable par son ampleur planétaire et… par la persévérance de Jenkins. Les résultats confirment qu’une alimentation ayant un indice glycémique et une charge glycémique élevés expose à un risque plus grand de maladies cardiovasculaires et de décès toutes causes, tout particulièrement chez les sujets en surpoids. Ils rappellent utilement à ceux qui l’auraient oublié en ces temps de « sucre-bashing » que tous les aliments glucidiques ne se valent pas et que la qualité l’emporte sur la quantité. Diversité alimentaire, densité nutritionnelle élevée, densité énergétique basse et index glycémique bas, tels sont les piliers universels d’une alimentation saine. Publié par Diabétologie Pratique

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 39
  • >
publicité
publicité