Version PDF

Coronaires

10 juil 2018

Intérêt du score calcique dans l'évaluation du pronostic de la maladie coronaire

Bernard BAUDUCEAU, Paris

Chacun sait que la maladie coronaire constitue une cause essentielle de la mortalité des patients diabétiques. Son dépistage reste difficile du fait de son caractère silencieux et des limites des examens non invasifs si bien que l'intérêt et la méthode de sa recherche font l'objet de discussions. La détermination du score calcique coronaire est une technique scanographique non invasive qui quantifie l'importance des dépôts de calcium dans les coronaires, reflet de l'athérosclérose de ces artères.

Cette étude récente s'est attachée à évaluer l'intérêt du score calcique coronaire dans le pronostic à long terme des patients diabétiques ou présentant un syndrome métabolique ou des personnes indemnes de ces affections. Cette enquête a inclus des participants à l'étude multiethnique de l'athérosclérose (Multi-Ethnic Study of Atherosclerosis : MESA). Cette étude prospective de cohorte comportait 6 753 sujets. Il s'agissait d'hommes (47,2 %) et de femmes (52,8 %), âgés de 45 à 84 ans (âge moyen 62,2 ans ), sans maladie coronarienne connue, recrutés entre juillet 2000 et août 2002. Au sein de cette cohorte, 881 sujets (13 %) présentaient un diabète et 1 738 (25,7 %) un syndrome métabolique. Ces personnes étaient réparties en 4 groupes ethniques : caucasien (38,5 %), afro-américain (27,5 %), hispanique (22,1 %) et chinois (11,9 %). Le suivi moyen de chaque participant a été 11,1 années et a consisté dans recueil de la survenue d'un événement ou d'un décès d'origine cardiovasculaire. L'analyse des données a été réalisée du juin 2016 à septembre 2017 et les modèles de régression de Cox ont été utilisés pour estimer le Hazard Ratio (HR). Les résultats obtenus ont permis de préciser l'importance du score calcique coronaire dans l'amélioration de l'évaluation du pronostic établi par le score de risque de Framingham en tenant compte de l'ethnie et du statut socioéconomique. Au cours de la période de suivi, un événement cardiovasculaire est survenu chez 84 patients diabétiques (135 événements au total), chez 115 sujets présentant un syndrome métabolique (175 événements) et chez 157 du reste de la population (250 événements). Le score calcique coronaire était indépendamment associé à la maladie coronarienne dans les analyses multivariées chez les patients diabétiques (HR : 1,30 ; IC95%: 1,19-1,43), en cas de syndrome métabolique (HR : 1,30 ; IC95%: 1,20-1,41) et chez les autres sujets (HR : 1,37 ; IC95%: 1,27-1,47). L'amélioration du reclassement des personnes de l'étude grâce au score calcique coronaire était nette dans les 3 groupes de sujets. Le score calcique coronaire était également un indicateur pronostique de la coronaropathie. Cette étude de suivi portant sur une longue durée, atteste du gain du score calcique coronaire dans la classification du risque, que les patients soient diabétiques ou non. Ce fait s'ajoute à l'intérêt du score calcique coronaire dans le dépistage de la coronaropathie silencieuse, en particulier chez les patients diabétiques. Ainsi, un score d'Agatston inférieur à 100 a une forte valeur prédictive négative et pourrait dispenser de la réalisation d'autres examens de dépistage comme l'ont démontré de nombreuses études. "Publié par Diabétologie Pratique"

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 70
  • >
publicité
publicité