Version PDF

Lu pour vous

15 juin 2020

Et en France ça donne quoi ?

Jimmy DAVAINE, CHU Pitié-Salpêtrière, Paris
Rappelons que la prévalence de l’artériopathie périphérique (AP) en Europe chez les plus de 70 ans atteint 20 %. Ce travail vise à caractériser la population de patients atteints d’AP en France et à évaluer le coût de leur prise en charge. Il s’agit d’une étude de cohorte basée sur l’analyse de l’Échantillon généraliste des bénéficiaires, représentatif de la population ciblée prise en charge à 100 %. Un groupe de patients porteur d’AP a été étudié ainsi qu’un groupe contrôle (CT, sans AP) de patients appariés sur l’âge et le sexe. L’étude portait sur la période 2007- 2011 en sélectionnant les patients pour qui l’histoire médicale était disponible sur l’année passée et jusqu’à 2 ans après le diagnostic d’AP. Résultats Au total 5 889 patients ayant une AP avaient été retenus, dont 2/3 d’hommes et une moyenne d’âge de 71 ans. L’HTA et l’hypercholestérolémie étaient les comorbidités les plus fréquentes ; 4,9 % et 6 % des patients AP avait présenté un SCA et un AVC/AIT dans l’année précédant le diagnostic, soit 2 fois et 10 fois plus que le groupe CT, respectivement. Un cancer était retrouvé dans 16 % des cas versus 11 % (CT) (p < 0,0001). Les patients AP étaient traités par antiagrégant plaquettaire dans 69 % des cas et par statines dans 52 % des cas. La mortalité à 1 an était de 13,2 % et le taux de décès et événements cardiovasculaires indésirables était de 15,7 % (vs 3,9 % pour le groupe CT ; p < 0,05). Le coût annuel pour 1 patient était de 14 949 € contre 3 812 € dans le groupe CT. Les patients porteurs d’AP en France ont un risque de décès et d’événement cardiovasculaire indésirable beaucoup plus élevé que la population générale. Les résultats de ce travail très complet suggèrent que le traitement médical de ces patients est sous-optimal. Le renforcement de ce dernier (renforcement du suivi ambulatoire ?) contribuerait à diminuer les coûts de santé qui sont absolument considérables chez ces patients.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité