Version PDF

Lu pour vous

Publié le 25 oct 2021Lecture 1 min

Traitement antithrombotique dans le post-TAVI : AOD ou AVK ?

Olivier VARENNE, Hôpital Cochin, Paris

La place des AOD dans la prévention des accidents thromboemboliques chez les patients en FA bénéficiant d’un TAVI reste mal connue.

ENVISAGE-TAVI AF est un essai multicentrique, prospectif, randomisé, en ouvert, comparant l’édoxaban aux AVK chez 1 426 patients ayant une FA et une indication de traitement anticoagulant après un TAVI. Les patients étaient âgés de 82 ans, 47 % étaient des femmes, et la grande majorité étaient en FA avant le TAVI. Le critère primaire d’efficacité, composé de la mortalité toutes causes, les IDM, les AVC ischémiques, les embolies systémiques, les thromboses de valves et les hémorragies majeures, est survenu chez 17,3 versus 16,5 personnes années en cas de traitement par édoxaban et AVK, respectivement (p = 0,01 pour la non-infériorité). Les taux de saignements majeurs étaient de 9,7 et 7,0 pour 100 patientsannées dans les mêmes groupes (p = 0,93 pour la non-infériorité). La différence observée entre les groupes reposait essentiellement sur la plus grande fréquence de saignements digestifs sous édoxaban. Les taux de décès de toutes causes et d’AVC ne différaient pas significativement entre les deux groupes. Chez les patients en FA et bénéficiant d’un remplacement valvulaire aortique par TAVI, l’utilisation d’édoxaban est non inférieure à celle des AVK mais est associée à une augmentation significative du risque de saignements digestifs. Van Mieghem NM et al. N Engl J Med 2021 ; doi: 10.1056/NEJMoa2111016.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité