publicité
Facebook Facebook Facebook Partager

Lu pour vous

Publié le 30 mar 2022Lecture 1 min

Quel examen diagnostique chez un patient stable avec des douleurs thoraciques ?

Olivier VARENNE, hôpital Cochin, Paris

Cette étude évalue le potentiel d’un diagnostic de maladie coronaire par scanner plutôt que par angiographie, sur les événements cardiovasculaires ultérieurs.

Les 3 561 patients qui avaient consulté pour douleur thoracique dans 26 centres européens, étaient randomisés entre un diagnostic par scanner coronaire ou par angiographie coronaire. Le critère primaire d’efficacité, les MACE (décès, IDM, AVC) à 3,5 ans, est survenu chez 38/1 808 (2,1 %) et 52/1 753 (3,0 %) des patients des groupes scanner et coronarographie, respectivement (HR : 0,7 ; IC95 % ; 0,46-1,07 ; p = 0,10). Une complication a été retrouvée chez 0,5 % et 1,9 % des patients respectivement. À la fin de la période de suivi, la présence d’angor était notée chez 8,8 % et 7,5 % des patients des deux groupes, respectivement (OR : 1,17 ; IC 95 % : 0,92-1,48). Le risque de MACE est donc similaire dans le suivi des patients avec douleur thoracique stable, que la maladie coronaire soit recherchée par scanner ou par angiographie coronaire. DISCHARGE trial group. NEJM 2022 ; doï : 10.1056/ NEJMoa2200963.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Version PDF

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 88
publicité