Version PDF

Focus

31 mai 2016

Microcathéters pour technique de CTO - SureCross®, un nouveau concurrent

J.-S. MALLET, A. PY, Clinique de l’Europe, Amiens

Les procédures de désocclusion chronique prennent une place de plus en plus importante aujourd’hui aussi bien dans les congrès que dans nos salles de cathétérisme cardiaque. Ceci a pour effet de remplir nos armoires de nouveaux outils toujours plus performants et ingénieux. Avec les progrès techniques, nos procédures deviennent plus sûres et plus efficientes que par le passé. En effet, nous utilisons aujourd’hui de façon quasi systématique la double voie d’abord, des guides spécifiquement dédiés à la CTO, des ballons à très faible profil et surtout des microcathéters.

Il semble évident aujourd’hui qu’une procédure de CTO, qu’elle soit antérograde ou rétrograde, nécessite l’utilisation d’un microcathéter qui a offre de multiples avantages lors des différents type de procédure (encadré). L’intérêt des possibilités d’un tel matériel est évident. Cependant, il existe une réalité financière derrière toutes ces nouveautés. En effet, tous ces dispositifs viennent prolonger la déjà longue liste de matériel non « tipsés » nécessaires à une procédure de CTO, à savoir : désilets, cathéters guides, guides, ballons et système de fermeture artériels. À l’heure actuelle, trois concurrents se partagent le marché : Finecross® (Terumo), Corsair® (Asahi) et Tournus® (Medpoint ltd). L’arrivée d’un nouveau concurrent stimule comme toujours un marché et permet de négocier le tarif excessif de ce matériel. Nous présentons dans cet article le microcathéter SureCross® de MeritMedical. Présentation du matériel En fait, il ne s’agit pas d’un microcathéter mais d’une gamme de microcathéters initialement développés pour l’angioplastie périphérique (figure 1). Il existe en effet 3 modèles compatibles respectivement 0,035 F (embout vert), 0,018 F (embout rouge) et 0,014 F (embout bleu). Chaque gamme existe en plusieurs longueurs (65, 90, 135 et 150 cm). La gamme compatible 0,014 F est utilisable dès 5 F de lumière interne. Le microcathéter est pourvu d’un revêtement hydrophile sur l’extrémité distale sur 40 cm avec 3 marqueurs radio-opaques en platine, dont le plus distal est à 2 mm de l’ex­trémité permettant un positionnement précis. L’espacement entre les autres marqueurs est de 15 mm. Le profil de franchissement est de 1,5 F. Le revêtement hydrophile distal de 40 cm offre une progression en douceur dans des parties anatomiques sinueuses. L’extrémité effilée à faible profil facilite le franchissement des lésions difficiles grâce à sa zone de transition progressive. Figure 1. Gamme de microcathéter SureCross®. Cas clinique Il s’agit d’une patiente de 78 ans, polyvasculaire avec une artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) et ayant bénéficié de la mise en place d’un stent nu sur la coronaire droite ostiale en 2014. Elle est de nouveau hospitalisée pour une récidive d’angor justifiant un contrôle coronarographique. Cet examen retrouve de façon isolée une resténose occlusive du stent de la coronaire droite ostiale avec reprise controlatérale complète Rentrop 3 et sans séquelle ventriculaire. Le score J-CTO est à 3. La patiente est initialement réticente à une prise en charge complexe et ressort avec optimisation de son traitement antiangineux. Elle présente finalement un angor excessivement invalidant (CCS IV), résistant au traitement médicamenteux optimal et elle accepte la tentative de CTO par voie rétrograde. La procédure est réalisée de façon standardisée dans notre centre avec deux opérateurs en salle, une double voie d’abord radiale et fémorale et avec 2 cathéters guides pour une stratégie hybride évolutive (figures 2 à 6). Figure 2. Reprise septale de la coronaire droite. Figure 3. Reprise de la coronaire droite Rentrop 3 jusqu’à la resténose occlusive ostiale. Figure 4. Microcathéter SureCross® positionné dans la coronaire droite en aval de la connexion septale. Figure 5. Externalisation du guide FIELDER XT 300 cm dans l’aorte. Figure 6. Résultat final. À l’aide du microcathéter SureCross®, un guide SION (Asahi) permet de franchir la connexion septale et de réintéger la coro­naire droite jusqu’à la lésion ostiale. Le microcathéter sera avancé jusqu’à la coronaire droite moyenne sans aucune difficulté ni prédilatation. Un guide FIELDER XT (Abbott Vascular) de 300 cm va ensuite permettre de franchir la lésion ostiale par voie rétrograde et être externalisé dans l’aorte ascendante. Ce guide sera récupéré par l’intermédiaire d’un lasso afin de convertir cette procédure en voie antérograde classique via le deuxième cathéter guide. Au final, 3 stents actifs seront mis en place pour couvrir une dissection d’aval avec un bon résultat angiographique final. Les suites postangioplastie seront simples avec la disparition de l’angor. Depuis cette procédure, nous avons utilisé avec succès à plusieurs reprises ce microcathéter aussi bien pour les voies antérogrades (modèle 135 cm) ou les voies rétrogrades (modèle 150 cm). Il a néanmoins été constaté que ce microcathéter est plus rigide que ceux habituellement utilisés et qu’il est préférable d’utiliser un guide hydrophile ou assimilé afin de faciliter sa progression ou son retrait sans frottement. Ce nouveau microcathéter semble prometteur et capable de dynamiser et concurrencer la gamme déjà en place.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 8
  • >
publicité