Version PDF

Éditorial

Publié le 01 mar 2015Lecture 1 min

« J’ai compris que le bonheur, ce n’est pas de vivre une petite vie sans embrouilles, sans faire d’erreurs ni bouger. Le bonheur c’est d’accepter la lutte, l’effort, le doute, et d’avancer, d’avancer en franchissant chaque obstacle. » Katherine Pancol, Le

Le traitement des lésions de bifurcation que l’on croyait bien codifié est à nouveau remis en cause : le stenting en T provisionnel avec un seul stent est-il vraiment la meilleure stratégie ? Comment passer de la certitude au doute… Le kissing balloon est-il obligatoire dans l’angioplastie des bifurcations coronaires et peut-il être réalisé sans risque dans les bifurcations des artères périphériques ? Quelle est la place des stents biorésorbables dans cette indication ? La durée de la double antiagrégation plaquettaire après implantation d’un stent actif doit-elle être la même pour tous ? Autant d’interrogations auxquelles Cath’Lab tentera de vous apporter quelques éléments de réponse ainsi que les réflexions émanant du GRCI et du HighTech Cardio. À côté de ces avancées techniques et thérapeutiques, la rédaction de Cath’Lab a souhaité revenir sur l’angor spastique et le test au Méthergin trop souvent oubliés.   Bonne lecture R. CADOR et P. DURAND, Hôpital Saint-Joseph, Paris 

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 14
  • >
publicité