Version PDF

Lu pour vous

20 oct 2019

IDM par maladie athérothrombotique versus MINOCA

Olivier VARENNE, Hôpital Cochin, Paris

Le registre MEDICARE a comparé les MACE (mortalité toutes causes, infarctus du myocarde, insuffisance cardiaque ou AVC) dans les 12 mois suivant un infarctus classique (IDM) ou un infarctus à coronaires saines (MINOCA).

Cette étude de cohorte regroupe les données du registre national CathPCI entre juillet 2009 et décembre 2013), chez des patients de plus de 65 ans ayant eu une angiographie coronaire au cours d’un IDM. Les patients sont considérés comme ayant un MINOCA en l’absence de sténose ≥ 50 % sur une des coronaires. Parmi 286 780 admissions (276 522 patients), 16 849 (5,9 %) avaient un MINOCA. Les taux de MACE à 12 mois (18,7 % vs 27,6 %), la mortalité (12,3 % vs 16,7 %), les réhospitalisations pour nouvel infarctus (1,3 % vs 6,1 %) et les insuffisances cardiaques (5,9 % vs 9,3 %) étaient tous inférieurs en cas de MINOCA (p < 0,001). Les taux d’AVC en revanche étaient similaires entre MINOCA et IDM traditionnels (1,6 % vs 1,4 % ; p = 0,128). Après ajustement, les patients avec un MINOCA ont un risque de MACE inférieur de 43 % à 12 mois par rapport aux patients avec IDM traditionnel (RR = 0,57 ; IC95 % : 0,55-0,59). Ce travail démontre cependant le pronostic sévère des patients de plus de 65 ans avec MINOCA avec près de 20 % de MACE à 12 mois. Dreyer RP et al. Eur Heart J 2019 ; doi: 10.1093/ eurheartj/ehz403.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité