Version PDF

Lu pour vous

25 mar 2020

FAST-MI : résultats à 5 ans de trois stratégies de reperfusion

Olivier VARENNE, Hôpital Cochin, Paris

Dans la pratique quotidienne, l’angioplastie primaire en phase aiguë d’IDM est souvent réalisée en dehors des délais définis par les recommandations ESC (< 120 min).

Pour évaluer le potentiel bénéfice de l’angioplastie primaire selon qu’elle soit réalisée précocement (≤ 120 min) ou tardivement (> 120 min) et les comparer à celles de la fibrinolyse, les données de FAST-MI ont été analysées. Parmi les 4 250 patients avec STEMI dans les cohortes 2005 et 2010 du registre FASTMI, ceux ayant bénéficié d’une stratégie de reperfusion dans les 12 premières heures ont été inclus (n = 2 942). Au total 1 288 (54 %) patients avaient une angioplastie dans les délais recommandés (≤ 120 min depuis l’ECG), 830 (28 %) une angioplastie tardive (> 120 min), et 824 (28 %) une fibrinolyse intraveineuse. La survie à 5 ans était plus haute en cas de stratégie pharmaco-invasive comparativement à une angioplastie hors délais (89,8 % vs 79,5 %) et similaire à l’angioplastie réalisée dans les délais recommandés (88,2 % ; RR : 1,02 ; 0,75-1,38). Une portion non négligeable de patients avec STEMI est traitée par angioplastie primaire en dehors des délais recommandés et a un moins bon pronostic que celle des patients traités par stratégie pharmacoinvasive.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité