Version PDF

Lu pour vous

20 déc 2019

Facteurs pronostiques pour un remplacement valvulaire mitral percutané

Olivier VARENNE, Hôpital Cochin, Paris

Le remplacement valvulaire mitral percutané (TMVR) est proposé aux patients avec IM sévère avec contreindication à une chirurgie valvulaire mitrale.

Parmi 40 patients successifs screenés, 16 ont bénéficié d’une procédure de TMVR (8 Twelve Intrepid [Medtronic], 7 Tendyne [Abbott] et 1 HighLife [HighLife Medical]), et 24 patients n’ont pas pu en bénéficier car leur anneau mitral était trop large ou à cause de risque d’obstruction de la chambre de chasse. Les patients pouvant bénéficier de la technique étaient plus souvent des hommes souffrant d’IM secondaire associée à un antécédent d’infarctus du myocarde et présentant une distance intercommissure à commissure < 39 mm (p = 0,0085) avec un diamètre télésystolique VG < 32 mm (p < 0,0001) à l’échographie transthoracique, et une surface de l’anneau mitral < 17,6 cm2 (p < 0,0001) avec un diamètre antéropostérieur > 41,6 mm (p < 0,001) sur le scanner. Ce travail détaille les éléments anatomiques à évaluer. Un mismatch important entre l’anatomie valvulaire et la prothèse conduit à l’impossibilité de proposer un TMVR. Coisne A et al. EuroInterv 2019 ; 15 : e983-e989.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité