Version PDF

Lu pour vous

25 mar 2020

Effets de l’angioplastie coronaire sur le risque de mortalité et d’infarctus

Olivier VARENNE, Hôpital Cochin, Paris

Le bénéfice de l’angioplastie sur la survie n’a jamais été démontré sauf en cas d’angioplastie primaire chez des patients avec un STEMI.

Cette métaanalyse a évalué les données de patients dilatés après STEMI, pour angioplastie complémentaire après IDM, pour syndrome coronaire aigu sans sus-décalage du segment ST et pour une maladie coronaire stable. Cette analyse a inclus les données des études ISCHEMIA et COMPLETE récemment présentées et publiées pour la seconde. Un total de 37 757 patients et 46 études ont été analysés. L’angioplastie coronaire réduit la mortalité dans tous les scénarios avec instabilité coronaire (RR : 0,84 ; IC95 % : 0,75-0,93 ; p = 0,02). Dans ces cas de figure, l’angioplastie diminue également la mortalité cardiovasculaire (RR, : 0,69 ; IC95 % :0,53-0,90 ; p = 0,007) et le risque d’infarctus (RR : 0,74 ; IC95 % : 0,62-0,90 ; p = 0,002). En cas de maladie coronaire stable, l’angioplastie ne réduit pas la mortalité, ni la mortalité cardiovasculaire ni le risque d’infarctus.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité