Version PDF

Technologies

29 juin 2021

Le ballon non compliant RAIDEN3TM - Un très bon outil pour les procédures simples et complexes*

Edem AGUDZE, Hôpital privé du Confluent, Nantes

À l’ère de la cardiologie interventionnelle, les opérateurs sont confrontés sans cesse aux dispositifs innovants pour améliorer la prise en charge des patients. Les ballonnets coronaires non compliants (NC) font partie des outils de base indispensables en salle de cathétérisme lors des angioplasties. Ils sont particulièrement utiles pour préparer une lésion complexe calcifiée pouvant céder à haute atmosphère sans recourir au ballon à haute pression OPN NC ou cutting balloon ni au Rotablator®. Ils permettent également d’optimiser le déploiement correct d’un stent en assurant une faible expansion en diamètre du vaisseau à haute atmosphère (avec peu de changement du diamètre de référence du ballon).

Caractéristiques générales Un ballon coronaire optimal doit associer un bon push, une bonne trackabilité, et surtout une meilleure crossabilité de la cible (lésion, stent, tortuosité du vaisseau) déterminée par un profil de franchissement le plus bas possible. Généralement, le ballon coronaire semi-compliant (SC) offre une capacité de franchissement plus facile comparé au ballon coronaire NC. Cependant grâce aux améliorations technologiques constantes, nous disposons sur le marché d’une large gamme de ballons NC au profil de franchissement qui ne cesse de s’améliorer au fil des années. Parmi ceux-ci, se distingue le ballon RAIDEN3TM, qui est un cathéter à ballonnet de dilatation de très bas profil développé par la société japonaise Kaneka et distribué en France par la société Cordis, une division de Cardinal Health. Il présente la plupart des caractéristiques d’un bon ballon et cathéter de dilatation adapté à tous les types de procédures, simples et complexes*. Les caractéristiques du ballon RAIDEN3TM Le ballon RAIDEN3TM comporte un cathéter monorail à échange rapide, et est disponible à partir de la taille de 1,5 x 8 mm avec une gamme croissante atteignant 4,5 x 20 mm de diamètre/longueur. Le revêtement hydrophile, la technologie de pliage à 3 feuillets et son extrémité effilée lui confèrent une performance de franchissement intéressante (figure 1). Sa force de dilatation lui assure une montée en pression pouvant aller jusqu’à 22 atmosphères (figure 2). Figure 1. Force de franchissement de ballons non compliants (liste non exhaustive) Figure 2. Plage de pression des ballons non compliants (liste non exhaustive). Conclusion ▹ Le ballon coronaire RAIDEN3TM est un ballon intéressant ayant toutes les compétences d’un bon ballon de dilatation, de meilleur profil et compétitif parmi toute sa gamme. ▹ Personnellement, je l’ai utilisé régulièrement pour faire céder des empreintes jusqu’à 30 atm (au-delà de la limite autorisée, figure 2), sans perforation coronaire évitant ainsi le recours à un ballon à très haute pression. Le ballon RAIDEN3TM est conçu pour être utilisé à des fins de dilatation de lésion sténosée de l’artère coronaire dans le cadre d’une angioplastie coronarienne transluminale percutanée (ACTP). Avant utilisation, prendre connaissances des « Notices d’utilisation » jointes à chaque produit pour connaître les indications, les contre-indications, les effets secondaires, l’utilisation recommandée, les mises en garde et les précautions. Dans un souci de constante amélioration de ses produits, Cordis se réserve le droit de modifier leurs caractéristiques sans préavis. Dispositif médical de classe III (TUV SUD 0123). Mandataire Européen : Kaneka Pharma Europe N.V. (Belgique). Le ballon RAIDEN3 est pris en charge par l’assurance maladie au travers des Groupes Homogènes de Séjour. Document réservé à l’utilisation des professionnels de santé. 100582728. 06/2021. ©2021 Cardinal Health. Tous droits réservés. CORDIS est une marque déposée de Cardinal Health et peut être enregistrée aux Etats-Unis et/ou dans d’autres pays. RAIDEN3 est une marque commerciale de Kaneka Corporation, fabricant légal et distribué par Cordis. Toutes les autres marques appartiennent à leurs détenteurs respectifs. * Le médecin chargé de la procédure devrait déterminer si ce ballon est utilisable en fonction de ses expériences passées. Cas Clinique 1 ➜ Ce patient de 61 ans tabagique actif, dyslipidémique avec hérédité cardiovasculaire est admis aux soins intensifs pour un œdème aigu du poumon d’origine ischémique. L’ECG s’inscrit en rythme sinusal avec des modifications électriques en inférieur. L’échocardiographie décrit un ventricule gauche (VG) dilaté à 61 mm de diamètre télédiastolique, une hypokinésie sévère inférieure proximale et une fraction d’éjection du ventricule gauche à 40 %. La coronarographie diagnostique met en évidence une lésion serrée complexe de type C de l’artère coronaire droite proximale ainsi qu’une occlusion chronique fonctionnelle de l’artère coronaire droite moyenne avec reprise antégrade et hétérograde (photos 1 et 2). Photo 1. Photo 2. La lésion est franchie par le guide Fielder XT (Asahi) avec le support d’un micro-cathéter (Micro 14). Une injection délicate d’un mélange sérum physiologique héparine-iode à travers le micro-cathéter confirme le passage du guide Fielder XT dans la bonne lumière (photos 3 et 4). Après échange du guide Fielder XT par un guide BMW, plusieurs prédilatations successives par des ballons SC IKAZUCHI ZEROTM (Cordis) de diamètre croissant, ont permis d’implanter deux longs stents actifs jointifs Xience SierraTM (Abbott) de 3,5 et 4 mm de diamètre. L’utilisation de la technique de réhaussement de stent (StentBoost, Philips) met en évidence un sous-déploiement de certaines mailles du stent déployé au segment 2 de la coronaire droite (photo 5). Photo 3. Photo 4. Photo 5. Le ballon NC RAIDEN3TM 4 x 20 mm (Cordis), passé aisément, a permis une postdilatation de toute la longueur des stents à 15 atm. Il persistait une empreinte au niveau du stent proximal, laquelle a cédé après inflation du ballon NC RAIDEN3TM 4 x 20 mm à 26 atm (au-delà de la limite indiquée dans la notice) permettant d’obtenir un résultat satisfaisant sans complications (photos 6, 7 et 8). Photo 6. Photo 7. Photo 8. Cas Clinique 2 ➜ Cet homme de 61 ans est polyvasculaire, tabagique actif, dyslipidémique, hypertendu, et présente un diabète de type 2 débutant. Il avait été stenté sur la coronaire droite proximale et moyenne à l’occasion d’un angor instable. Il a présenté un malaise lipothymique avec élévation significative de la troponine. La coronarographie diagnostique met en évidence une resténose intrastent actif très serrée de l’ostium et une resténose serrée du segment moyen de la CD (photo 1). Photo 1. La resténose intrastent ostiale a été d’abord traitée par prédilatations successives à l’aide de ballons NC RAIDEN3TM de tailles croissantes jusqu’à 4 mm de diamètre permettant d’implanter un stent actif Synergy MegatronTM 4 x 12 mm (Boston Scientific) optimisé par un ballon NC RAIDEN3TM de 4,5 mm de diamètre à 20 atm. La resténose intrastent du segment 2 a été prédilatée par des ballons SC IKAZUCHI ZEROTM de 2 et 3 mm de diamètre, suivie de l’implantation d’un stent actif SynergyTM 3,0 x 38 mm optimisé par un ballon NC RAIDEN3TM de même taille à haute atmosphère. Le résultat final est satisfaisant (photo 2). Photo 2.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 15
  • >
publicité