Version PDF

Lu pour vous

20 déc 2019

Après angioplastie chez patients à haut risque : ticagrélor avec ou sans aspirine ?

Olivier VARENNE, Hôpital Cochin, Paris

TWILLIGHT est une étude en double aveugle, randomisée, comparant une stratégie antiplaquettaire utilisant le ticagrélor seul après 3 mois de double antiagrégation plaquettaire (DAPT) à une stratégie classique associant aspirine et ticagrélor après angioplastie chez 7 119 patients.

Les patients avaient tous des risques de saignements ou d’événements ischémiques suite à un examen clinique ou à une angiographie. Les saignements (BARC 2, 3 ou 5) ont été observés chez 4,0 % des patients sous ticagrélor et 7,1 % chez ceux sous DAPT (une réduction de 44 %, IC 95 % : 0,45 à 0,68 ; p < 0,001). Une réduction voisine de 50 % était observée pour les saignements majeurs (BARC 3 et 5) (2,0 % vs 1,0 %). Le risque de décès, d’IDM et d’AVC était similaire dans les deux groupes. Chez certains patients à haut risque de saignements et d’ischémie, le traitement par ticagrélor seul 3 mois après l’angioplastie est une stratégie permettant de réduire les saignements. Mehran R et al. NEJM 2019 ; 381 : 2032-42.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité