Version PDF

Lu pour vous

30 déc 2020

Angioplasties électives : clopidogrel ou ticagrélor ?

Olivier VARENNE, Hôpital Cochin, Paris

ALPHEUS, essai randomisé, a cherché à savoir si une réduction des complications ischémiques péri-interventionnelles était associée à l’utilisation de ticagrélor comparativement au clopidogrel lors d’angioplasties coronaires électives jugées à haut risque.

Les 1 910 patients avec syndrome coronaire chronique étaient randomisés pour recevoir 180 mg de ticagrélor puis 90 mg deux fois par jour pendant 30 jours (n = 956), ou du clopidogrel 300-600 mg puis 75 mg par jour pendant 30 jours, (n = 954). Le critère primaire, le taux d’infarctus type 4 évalué à 48 h ou à la sortie de l’hôpital, était de 35 % versus 36 % chez les patients sous ticagrélor et sous clopidogrel, respectivement (OR : 0,97 ; IC 95 % : 0,80-1,17 ; p = 0,75). Le critère de sécurité (saignements majeurs) était similaire dans les deux groupes, mais les saignements mineurs plus fréquents en cas de prise de ticagrélor (11 % vs 8 % ; p = 0,0070). Le ticagrélor n’est donc pas plus efficace que le clopidogrel pour limiter le risque d’infarctus périprocéduraux et augmente le risque de saignements. Silvain J et al. Lancet 2020 ; 396 (10264) : 1737-44.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité