Version PDF
AMGEN

PCSK9 inhibiteur : vers une extension d’indication de l’évolocumab

Michèle DEKER

Cette extension d’indication pourrait concerner les patients à très haut risque ayant déjà eu un événement cardiovasculaire et dont le taux de cholestérol n’est pas aux objectifs malgré les traitements hypocholestérolémiants existants. La France pourrait ainsi rejoindre les 19 autres pays européens...

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

15 juin 2018