publicité
Facebook Facebook Facebook Partager

J'ai lu pour vous

Publié le 31 mai 2016Lecture 1 min

Fibrillation atriale paroxystique (FAP) résistante aux médicaments : « Le feu ou la glace » ?

Mina AIT SAID, Institut Jacques Cartier, Massy

Jusqu’ici seules de petites études avaient comparé la radiofréquence et la cryoablation dans la FAP.

FIRE AND ICE compare ces deux techniques sur une plus grande population, avec 762 patients randomisés : 378 dans le bras cryothérapie et 384 dans le bras radiofréquence. Il n’a été observé aucune différence significative pour le critère primaire d’efficacité (documentation d’une récidive durant au moins 30 secondes, 90 jours après l’ablation : 35,9 % pour la radiofréquence et 34,6 % pour la cryoablation), ni pour la survenue de complications. Cette étude démontre la non-infériorité et la sécurité de la cryothérapie en comparaison de la radiofréquence dans le traitement de la FAP. Kuck KH et al. NEJM 2016 ; DOI: 10.1056/NEJMoa1602014.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Version PDF

Articles sur le même thème

  • 2 sur 40