JOURNAL //
ARTICLE

Imprimer PDF Envoyer à un confrère

HTA

Place des bêtabloquants vasodilatateurs dans le traitement de l'HTA

Publié le 1 Mar 2006

M. AZIZI, Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris, d’après la communication de S. Laurent, HEGP, Paris

XXVes Journées de l'hypertension artérielle

De récentes données issues de la métaanalyse de Lindholm ont remis en cause le choix des bêtabloquants dans le traitement de l’hypertension artérielle (HTA) en monothérapie. Ces données ont montré une augmentation du risque cérébrovasculaire, plus spécifiquement observée sous aténolol, molécule dépourvue d’effet vasodilatateur. Or, il est probable que les mécanismes de réduction de la pression artérielle (PA) diffèrent selon la nature du bêtabloquant. Rappelons que de l’effet vasodilatateur découle une diminution de la pression pulsée centrale, bénéfique en termes de réduction des événements cardiovasculaires.
Connectez-vous ci-dessous pour pouvoir lire cet article.

 

VOUS ÊTES DÉJÀ INSCRIT SUR LE SITE :

 

VOUS NÊTES PAS ENCORE INSCRIT,
CRÉEZ VOTRE COMPTE :

PLUS D'ARTICLES SUR LE MÊME THÈME

Publicité

Publicité

Publicité

Thematiques des articles

Journal

Journal cardiologie pratique

CARDIOLOGIE PRATIQUE
Le bimensuel du cardiologue

N°1 en audience auprès des cardiologues
libéraux et hospitaliers

toutes périodicités confondues
Enquête CESSIM / CSD
Printemps 2014

Contact Telecharger

Agenda

Publicité