IMAGERIE//
TOUTES LES GALERIES
4 janv. 2012 - 17:11
J.-P. BEREGI
8 juin 2011 - 18:52
Olivier Sanchez et Sophie Couchon
20 mai 2011 - 10:53
J.-L. LASRY, M. MAROTEL et A. BOULIN

Publicité

Publicité

Articles les plus lus

Publicité

Breves

  • La CMU-C accessible aux moins de 25 ans

    Jusqu’à aujourd’hui, les jeunes étudiants de moins de 25 ans détachés du foyer familial ne pouvaient pas bénéficier de la CMU-C, malgré des ressources répondant aux critères fixés. Un arrêté publié début juin a modifié cette situation. Le ministère de la Santé rappelle que l’amélioration de la santé des jeunes est une « des 13 priorités pour la jeunesse » établies par le gouvernement en 2013.
  • Les spécialistes pourraient être plus nombreux que les généralistes en 2020

    La dernière édition de l’Atlas de la démographie médicale montre une diminution de 6,5 % du nombre de médecins généralistes depuis 2007, tandis que parallèlement le nombre de spécialistes progressait de 6,1 %. Si cette tendance se confirmait, les spécialistes pourraient être plus nombreux que les omnipraticiens dès 2020, une situation inquiétante pour l’accès aux soins primaires.
  • L’AP-HP se lance le défi de réduire le temps d’attente aux urgences

    Quatre heures pour les adultes, 2h25 pour les enfants : d’ici 5 ans, ces temps d’attente moyens dans les hôpitaux de l’AP-HP pourraient être divisés par 2. L’institution s’est dotée d’un plan d’action prévoyant une meilleure orientation des patients et la création de filières courtes qui devraient permettre (selon elle) d’atteindre cet objectif.
  • Risque de sanction en cas de non-participation au DPC

    Un décret publié le 28 mai dernier prévoit « qu’un professionnel de santé peut (…) se voir infliger une sanction par les instances ordinales (…) pour insuffisance professionnelle en raison de son absence de participation à l’obligation annuelle de développement professionnel continu ». Les syndicats sont très peu favorables à cette politique punitive.
  • Français et exercice physique : très médiocre !

    L’Institut de recherche biomédicale et d’épidémiologie du sport (IRMES) a équipé d’un podomètre un millier de Français pendant 1 semaine. Résultat : 75 % des Français n’accumulent pas le niveau recommandé de 10 000 pas/j, tandis que 29 % d’entre eux présentent une activité très faible (< 5 000 pas). Les jeunes sont très touchés par cette tendance.
  • Praticiens hospitaliers, comment allez-vous ?

    Avenir Hospitalier et la Confédération des praticiens des hôpitaux ont lancé une enquête auprès des médecins et pharmaciens hospitaliers (y compris les internes) afin de faire le point sur leurs conditions de travail et leur perception des évolutions récentes ayant marqué l’organisation des hôpitaux. Cette enquête insistera sur les éventuelles situations de harcèlement professionnel.
  • Dépistage de la bilharziose recommandé si l'on s'est baigné dans le Cavu depuis 2011

    Suite à 14 cas de bilharziose ayant en commun des baignades dans la rivière Cavu en Corse, le ministère de la Santé recommande à toute personne ayant eu « un contact cutané même bref » avec ce cours d’eau entre 2011 et 2013 de procéder à un dépistage de la bilharziose. Tous les baigneurs sont concernés, mais ceux présentant une hématurie sont prioritaires.
  • Naufrage des hôpitaux d’outre-mer

    La Cour des comptes a publié un rapport sur la situation des hôpitaux d’outre-mer. Elle dénonce le fait qu’ils soient les destinataires de 43 % des aides versées aux hôpitaux, soit 12 fois plus que leur part dans l’ensemble de l’activité hospitalière. Des problèmes de gestion des personnels sont fréquents et les résultats de la lutte contre les infections nosocomiales médiocres.

Journal

Journal cardiologie pratique

CARDIOLOGIE PRATIQUE
Le bimensuel du cardiologue

N°1 en audience auprès des cardiologues
libéraux et hospitaliers

toutes périodicités confondues
Enquête CESSIM / CSD
Printemps 2014

Contact Telecharger

Agenda

Publicité